DARWIN XXI – Duboc

On va la faire courte. Chroniquer un copain pourrait passer pour de la complaisance, surtout quand c’est dans l’air du temps. Mais bon, fini l’ère de la Trumperie, Robinette est au pouvoir (pas certain que cela change grand-chose), on peut donc se jeter sur Darwin XXI et lire décontracté ces 400 pages d’imagination débridée qui…