L’ARMENIEN – Pineau

Carl Pineau n’a pas insisté des masses. Moralité, j’ai finalement lu .. encore .. un roman auto-édité. Faut avouer que ce n’est pas trop ma tasse de thé. Bien souvent cela manque de structure, et quand cela ne pèche pas par le fond, c’est par la forme. Manque d’accompagnement, de relecture. Mais je dois avouer…