TRAFIQUANTS ET ASSOCIES – Rotella

Trafiquants et Associés n’est pas sans rappeler le magnifique La Griffe du Chien de Don Winslow, un monument du genre et le plus confidentiel (malheureusement), La Frontière de Patrick Bard.

Sebastian Rotella, grand reporter US, finaliste du prix Pulitzer en 2006 est à la base un spécialiste du terrorisme international, du crime organisé et de l’immigration. Rotella repositionné les personnages de Triple Crossing, à savoir, Valentin Pescatore, Leo Méndez et le groupe Diogène et Isabel Puente. Mais les cartes sont redistribuées.

Un rapide résumé. Des migrantes africaines massacrées dans un motel entre le Mexique et les États-Unis comme point de départ. D’un côté, un groupe financier sans scrupules, aux activités bordelines, qui lance  des tueurs à la recherche d’une femme possédant des documents risquant de mettre fin à ladite société et donc de bousculer ses actionnaires .De l’autre, le duo d’enquêteurs Pescatore et Méndez qui suivent ces mêmes tueurs.

La lecture de Trafiquants et Associés coule. Elle est agréable et fait rare ces derniers temps, les chapitres sont longs. Ils laissent le temps à l’auteur de se poser. De nous poser. Cela fait de ce thriller, un roman réaliste éloigné des clichés sur le Mexique tout en étant proche des romans traitant des événements touchants la frontière mexicaine. Le rythme est assez haletant et servi par le duo Pescatore -Méndez. L’un est physique et adepte de méthodes viriles quand l’autre est plus rusé et retors. Chacun a les qualités nécessaires à cette chasse auxquelles s’ajoutent une haine des cartels et une ténacité sans pareil.

Néanmoins, bien que le lecteur soit plongé dans un monde de trafiquants et multinationales corrompues, il me faut avouer avoir ressenti un manque de climax. Peut-être est-ce dû à la traduction. Il est toujours délicat de parler du style lorsqu’il y a une traduction. Arrivé à la fin, ce roman, m’a paru être davantage un témoignage romancé qu’un thriller. C’est solide, très bien construit, mais il manque une dynamique, un supplément d’âme qui transporte le lecteur que je suis.

Editions Liana Levi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s