UN VOISIN TROP DISCRET – Levison

Le cynisme d’un monde un peu absurde dans un court roman. Pourquoi faire 500 pages quand 220 suffisent. Iain Levison a cette aptitude, cette prédisposition faire partie des grands de l’écriture. Comme dans Ils savent tout de vous, il sait être grave et pourtant nous arracher un sourire. Peu de personnages. Deux couples et Jim. Certes il…

LA CHAIR DE SA CHAIR – Favan

Une nouvelle fois, Claire prend les Etats-Unis comme décor. De loin, le bourbier est presque excusable. En tous cas, le système qui mâche les perdants est un creuset duquel peuvent sortir les plus profondes perversions. Etre mère célibataire avec 3 jobs pour subvenir aux besoins de 3 enfants issus de 2 pères différents, l’un en taule,…

LE CINQUIEME CŒUR – Simmons

J’ai aimé Dan Simmons. J’aimais L’échiquier du Mal, inventif, vif. Fait est que là… Mélanger la littérature américaine à l’anglaise, comme les personnages fictifs et les personnages réels, la promesse était sympa. Mais à trop vouloir promettre, on prend le risque de décevoir. Sherlock Holmes et Henry James, sur le papier, ça le faisait. L’un…

AMERICAN WITCHES – Campagne

C’est l’archétype d’un roman bien écrit. Oui, c’est bien construit avec ce qu’il faut de tension et de rebondissements pour passer un bon moment. Là, je dis le contrat est rempli. Ajoutons à cela que les personnages se distinguent bien des uns des autres, qu’ils ont été construits soigneusement, on se dit que ça le…

DARWIN XXI – Duboc

On va la faire courte. Chroniquer un copain pourrait passer pour de la complaisance, surtout quand c’est dans l’air du temps. Mais bon, fini l’ère de la Trumperie, Robinette est au pouvoir (pas certain que cela change grand-chose), on peut donc se jeter sur Darwin XXI et lire décontracté ces 400 pages d’imagination débridée qui…