LA CAPTURE – Lebel

Opus 2

La lieutenante Chen se lance à la poursuite des Furies. Elle est en chasse tandis les autres entament une nouvelle danse. Pour ceux qui n’auraient pas lu Le Gibier… ben faut commencer par-là, même si La Capture est une histoire totalement indépendante du premier tome.

A mon sens, au moins, pour prendre la mesure de cette héroïne au caractère tranché, trempé et à la détermination sans faille … je conseille.

Bref, nous voilà parti pour Morguélen, ne cherche pas lecteur, c’est en Bretagne imaginaire. Sur ce caillou, ça fouette les embruns et ça fleure bon l’insulaire. Pourtant, Morguélen n’est que le terrain de jeu de l’auteur. Son véritable talent est bien de donner vie à ses personnages. Ils déménagent. Car Chen n’est pas seule sur ce bout de terre en Bretanie du Nord. Avec des membres de l’OCLCH et quelques autres protagonistes, on part pour un huis-clos en extérieur où parfois on se poile et que l’on ne lâche pas.

Oui, le nouvel opus de Nicolas se dévore. Aucun temps mort. Comme à l’accoutumé, c’est vif et trépidant. Parfois drôle, ce thriller nous surprend. Il est à la mesure du garçon. Atypique et attachant, bref à l’opposé de son héroïne. La Capture est bien le signe que Nicolas a encore franchi une nouvelle étape dans cet univers du thriller français. et ça c’est chouette !

Editions du Masque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s