PAS DE LITTERATURE – Rutés

Pas de littérature, mais que d’intérêt.

Cet ouvrage est un melting pot atypique. En pleine guerre froide, je me suis plu à tourner les pages dans un univers de faux semblants tout évolue constamment et rien n’est ce qu’il parait. A l’image du traducteur, Grégoire Centon, le héros, tout n’est qu’imposture. Il est le faux naïf ou le véritable menteur. Dans son monde, il surfe dans un univers foutraque où François Villon accompagné par des guests de renoms, plongent le lecteur dans un tourbillon où agents doubles, triples, canailles, truands et femmes fatales dégoisent, dégainent dans un Paris tumultueux. Toute une batterie de seconds couteaux haut en couleurs est en relief, biscornue voire malhonnête.

Sebastien Rutès fait œuvre de courage ou de facétie en allant jusqu’à mettre en scène, dans un roman noir publié chez Gallimard, Marcel Duhamel himself. Et franchement, ce n’est pas rien. L’histoire n’est que prétexte pour l’exercice. Sous couvert d’un véritable hommage à la Série Noire, truffé de clins d’œil et de références, Rutès joue. Il joue de la relation entre l’auteur et le lecteur, entre les mots et le sens, entre la traduction et l’édition, entre le mensonge et l’usurpation. Avec Pas de littérature qu’il a bourré d’humour et d’argot, l’auteur se gargarise et je le soupçonne d’avoir pris un plaisir similaire que j’ai eu à le lire. J’ai révisé ma langue, réapprit des morceaux d’histoire et surtout j’ai passé un excellent moment. Parfois à pouffer, d’autres à gober les mots, souvent à me marrer. Mais surtout, au-delà de l’exercice, ce roman se dévore comme un bonbon chipé (les meilleurs).

Editions Gallimard nrf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s