UN TUEUR SUR MESURE – Millar

L’Irlande, enfin Belfast car ce n’est pas pareil pour écrin. Ici pas de joli paysage. Certes il y a du whisky, mais ça fouette l’IRA et la caillasse. L’innocence est un concept abandonné depuis bien avant l’enfance.

Le pitch le plus court de 2021. Trois braqueurs fauchent une mallette au mauvais mec. La faute à pas de chance de 3 baltringues. Et nous voilà en route pour du noir très noir.

Une once de loyauté, une louche de vengeance le tout dans une dynamique qui ne laisse aucun doute sur la fin. Les personnages de Millar, s’ils ne sont pas attachants, restent taillés comme des piliers de comptoir, fracassés par des décennies de combat. Certains ont le mérite de nous décrocher un sourire, d’autres font plutôt froids dans le dos.

Un tueur sur mesure est d’un rythme incroyable. La traduction de Raynal est au top. Car en plus des vacheries, il a su cerner la gouaille et a conservé sa petite musique où le Beretta remplace le Tin Whistle. L’auteur porte un style à part doté d’un humour cinglant, souvent noir.

Il n’y a pas à dire, le Belfast vu à travers la plume de Millar vaut le détour.

Editions Métalié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s