LA FUREUR DES MAL-AIMES – Elsa Roch

le

Ah, retrouver Marsac l’insomniaque sans doute mal luné  et surtout la plume d’Elsa Roch. A ses côtés, j’ai la certitude d’avoir sous les yeux des personnages aux mille fractures .Certes, ce n’est pas une surprise mais un rendez-vous. Elsa aime partager son amour pour ses personnages. Plus qu’une marque de fabrique c’est une signature.

Alors, La Fureur des Mal-Aimés, livre ses promesses. C’est un rendez-vous réussi. Une histoire presque simple débutée à partir de meurtres sanglants sur lesquels Marsac doit intervenir. C’est pour la forme.

Car le fond arrive avec l’alternance d’époque et de personnages. Marsac le flic trouve un alter ego en la personne d’Alex le marginal. Et Elsa alterne à travers de courts chapitres. Le rythme parfait. Il est de ces romans que l’on avale avec une jouissance et un certain effroi. J’oscille entre passé et présent au gré d’une histoire cousue sur le fil de l’émotion et de l’empathie. Une histoire d’ado cabossé.

Le poids du passé est différent pour les deux personnages principaux pourtant il est matérialisé, les deux le portent. Il est sombre, fractal. C’est fort et délicat à la fois, à l’image de l’auteure.

Elsa fait le choix de l’enfance. Elle prouve une nouvelle fois que le noir sait être poétique. La Fureur des Mal-Aimés est un roman très noir où la violence laisse la part belle à la finesse et à l’amour.

Editions Calmann Levy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s