CE QU’IL RESTE DE JULIE – Didier

Un roman dans un roman. Un début calme, tendance littérature anglaise surannée, presque trop calme, pour finir dans un thriller sans effusion de sang.

Au départ, il y a une bande d’adolescents, amis à jamais. Arnaud, Emilie, Sébastien, Vincent et Julie. Mais Julie est morte. Il y a vingt ans auparavant. Assassinée par un tueur en série. Son corps n’a jamais été retrouvé. Julie était passionnée de lecture et d’écriture. Alors quand Sébastien, écrivain de son état, découvre  « Le temps d’un été », un livre de J. L. Dexley, mystérieuse auteure britannique, c’est l’occasion pour lui de revenir sur les lieux de son enfance. Ce livre présente trop de similitudes avec Julie. Trop pour être innocent.

Alors Sébastien retourne dans la région de Nice pour retrouver ces anciens amis. Arnaud, est devenu capitaine de gendarmerie, Emilie, psychothérapeute et son frère Vincent, artiste.

Amitiés, littérature, amour, le poids des souvenirs, que reste-il vingt plus tard ? Des espérances, des regrets. Une vie a t’elle remplacée l’autre ?

Les personnages sont attachants, surtout Julie qui prend vie au fil des pages. Julie est bien là. Sans doute le personnage le plus épais.

Ce qu’il reste de Julie suit le principe d’un livre enchâssé dans un autre pour jouer sur deux styles littéraires.  L’un actuel, un thriller bien mené sans effusion, l’autre très british, presque hors d’âge à la Agatha. Mais à mesure que les chapitres se succèdent, les rebondissements trompent le lecteur qui se prend au jeu de la chasse.

Pour ce troisième roman, Sébastien Didier signe un roman construit et maîtrisé.

Editions Hugo Thriller

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s