LA MARCHE DU LEVANT – Izen

Sous un long soleil, la Terre met 300 jours à tourner sur elle-même. Elle est plongée dans une nuit glacée ou dans une fournaise de jour. Toutes les populations sont contraintes à un nomadisme lent. Pareil à elles, je me suis trainé jusqu’à la fin de ce livre. Là où je m’attendais à de la science-fiction, j’ai eu de la fantasy. Mais une fantasy sans fantaisie.

Si la Marche du Levant fait le tour du globe à la recherche de la mythique Arche du Destin en aspirant à la réalisation d’une ancienne prophétie, elle n’en demeure pas moins gavée de nombreux clichés. Avec les méchants et les rebelles, l’assassine reconvertie et l’enfant attendu.

Certes le style est fluide, mais c’est bourré d’un ésotérisme simpliste et ressorts dramatiques poussifs. Rien de neuf. Je cherche toujours la SF de cette trilogie regroupée en un seul pavé. Sans doute pas le meilleur choix que j’ai fait ce mois-ci.

Editions Albin Michel Imaginaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s