Les yeux bleus – DIDIER

Nice, 2 époques, une histoire de famille, un enlèvement d’enfant, un magnat, fier de son nom et de son pouvoir. Voilà le cadre de ce second roman. Sans doute un des plus compliqués à écrire, surtout quand on s’attaque à un ouvrage épais. Sébastien a relevé le gant et nous offre un vrai thriller, agréable à lire, un bouquin qu’on ne lâche pas.

Ce second roman est une belle réussite. Pas d’artifice. De l’efficacité. Aucun temps mort ! Les personnages principaux sont taillés et aptes à aller à la rupture. Les secondaires ont un relief de vieux film. Jo le fidèle, Estelle, Lise, Jacques Belleville le flic à la retraite le lecteur est promené d’une époque à l’autre.

2018, Anthony Delcourt n’est que le gendre du patriarche Claude Cerrutti. Pourtant c’est bien son fils, Maxime, qui a été enlevé. Mais c’est bien au clan que l’on s’attaque.

1986, trente ans plus tôt  l’assassinat d’une famille au complet, enfants compris, sur Saint-Paul-de-Vence.

Police, médias, tout ce monde se met en branle, à la recherche de Maxime. Mais les secrets de famille, l’influence, les magouilles tout cela laisse des traces. L’héritage, les envieux, les regrets tout a un prix.

Sébastien met Nice, un lieu qu’il connait et visiblement affectionne en fond d’écran . Le scénario digne est d’un film des années 70/80. Preuve en est, le clin d’œil à Bébel.  De facture classique, intelligent, ce roman est extrêmement agréable à lire jusqu’à une fin gorgée de rebondissements.

Prenez la bonne décision, au bon moment. Profitez de l’été pour plonger dans Les yeux bleus.

Editions Hugo Poche

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Il passe beaucoup, je suis vraiment tentée !

    J'aime

    1. prvst dit :

      Un agréable moment et une fin bien menée

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s