LE DERNIER HYVER – Papillon

Et si une vision féministe de l’Histoire pouvait regrouper Newton, De Vinci, Voltaire, Marie Curie, et bien d’autres figures marquantes, dans un seul livre…

C’est le tour de force de Fabrice Papillon. Soutenu par une documentation de dingue, une très bonne plume, ce thriller brillant mélange l’histoire, la philosophie et bien entendu la science.

L’auteur, alterne dans une variation de style, le passé et le présent. Ce polar est une remontée des époques. De 415 après J-C. à demain, tout cela dans un entre-las qui se tient et devient passionnant au fil des pages.

Alors, comme beaucoup, j’ai eu comme 1ère impression de plonger dans du Dan Brown. Mais très vite, ce Polar m’a offert bien davantage que les aventures ésotériques d’un professeur. Dire que cela flirte avec Ken Follet, mais ce ne serait pas rendre justice à Papillon. Car ce 1er roman est juste incroyable.

Août 415 après J-C. dans la ville d’Alexandrie, Hypatie, philosophe et mathématicienne d’exception, a été assassinée, son corps, saccagé a été brûlé avec ses écrits. Elle a refusé de se plier à la nouvelle doctrine chrétienne qui écrase tout autre mode de pensé. Seul, le codex qu’elle a détenu et qu’elle a enrichi, a été sauvé. Il traversera le temps, caché pour n’être offert qu’aux esprits brillants des siècles à venir, les seuls aptes à poursuivre son œuvre. En Juillet 2018, Marie, stagiaire dans la police scientifique, biologiste de formation, assiste à sa 1ère scène de crime. Elle est particulièrement sordide. Dans la boutique parisienne d’Hermès, les restes d’une femme, battue à mort, dépecée, et brûlée sont retrouvés. Si Marie, découvre une résonance entre ce meurtre et ceux qui suivront avec sa propre vie, l’équipe du commandant de police de la « crim » du 36, Marc Brunier, ne peut faire le rapprochement qui nous est offert avec celui d’Hypathie. Marie se trouve-t-elle au centre du secret transmis par Hypatie ? Quel est ce secret ? Qui détient ce Codex ? Quel recèle-t’il ?

Je me suis fait embarquer dans un passionnant polar. C’est intelligent. On remonte l’Histoire tout en suivant l’investigation, un des fils conducteur de ce récit bourré de détails. Fabrice Papillon fait preuve d’une belle érudition, tant la somme de connaissances sur la génomique, la génétique et la philosophie est présente. Mais le tour de force de Papillon est de ne rien rendre pesant. Grâce à ses personnages campés dans une intrigue solide, il me fait avaler plus de 600 pages où la science se mêle à  la connaissance, sans jamais être écrasant.

C’est minutieux, vif et captivant.

Même le style évolue au gré des époques. Tout ce mélange se révèle être un profond divertissement. Et ce divertissement est subtil. Avec habilité, je croise la route d’illustres personnages. Ils nous mènent au cœur de la trame. Tous prennent formes sous nos yeux. D’abord avec ce que l’on imagine d’eux. Puis ils s’ouvrent pour mieux servir le propos, le fameux Codex. Ambroise Paré, Nostradamu, Isaac Newton, Élisabeth 1ère, Marie Curie et les autres, figures quasi éternelles de la pensée et de la science deviennent durant un moment les acteurs de cette histoire, tandis que Marie, Emilie sa sœur, Marc le flic et Estelle son adjointe, sont d’excellents héros et héroïnes. Ils taillés comme il se doit, se dévoilant au fur et à mesure.

Enfin, il y a le cœur du thriller, avec ses rebondissements et sa trame scénaristique ordonnée. Tout fait que l’on se prend très vite au jeu. Cette suite de confrontations, d’épreuves, démontre que le combat contre l’obscurantisme est un sujet d’actualité depuis des siècles, qu’il ne fait que se durcir à mesure que la science avance alors que la place des femmes dans notre société – qui vaut bien davantage qu’une semaine – est centrale dans notre Histoire, celle de l’Humanité.

Cet ouvrage leur offre la part belle.

Papillon, journaliste, s’il sait vulgariser la science, maitrise complétement l’art du roman. On nage entre fiction et réalité dans un thriller aussi ambitieux que réussi.

Editions Blefond

Version audio

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Yvan dit :

    Ah que ça fait plaisir de lire ton enthousiasme pour cet incroyable roman !

    Aimé par 2 personnes

  2. Alors ça, c’est hyper tentant !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s