ECOUTER LE NOIR – Collectif

le

Un recueil de nouvelles est un ouvrage rare. Sous la direction d’Yvan Fauth, bloggeur émérite, ils sont 13 à avoir relevé le défi pour donner vie à 11 nouvelles.

C’est clair, chaque auteur a un style et une approche particulière. Barbara Abel et Karine Giebel signent à 4 mains une nouvelle exceptionnelle et particulièrement perturbante. Jérôme Camut et Nathalie Hug jouent de leurs 20 doigts avec dextérité. Sonja Delzongle, François-Xavier Dillard, R.J. Ellory, Nicolas Lebel, Sophie Loubière, Romain Puértolas, Laurent Scalese, Cédric Sire, sont aussi de la partie. Mention spéciale à Maud Mayeras qui se fait rare, mais qui est toujours aussi bouleversante dans ses écrits. Franchement, Ecouter le Noir se dévore. Il n’y a que du bon. Il ne manque plus qu’une bande son pour te ramoner complétement le conduit auditif. Mais je digresse. Je reviens au recueil.

Ecrire une nouvelle, est un exercice pointu. Plus encore quand il s’agit de Noir. Là, cela devient du grand art. Il faut ciseler les mots, user des bons, manœuvrer le twist et le lecteur et savoir se débarrasser du superflu. Il faut aller à l’os de la littérature. Ce n’est pas la première que je l’écris, mais l’art de la nouvelle est précis et précieux.

Dans Ecouter le Noir, chacune de ces nouvelles pose une ambiance particulière autour d’un thème commun, l’audition. Que l’on soit né ou devenu sourd ou simplement malentendant, le bruit ou le silence, peuvent être des épreuves ou des abris, souffrance ou plaisir. Chaque auteur ou trice, a eu le loisir, la liberté d’user nos nerfs à travers les sensations et les émotions. C’est diablement court, mais c’est bon. Le résultat de ce travail en commun est parfait. Pas forcément gai si l’on prend en considération l’ambiance glaçante de ces mondes avec ou sans son. Bien sûr, sur 11 nouvelles, il en est qui me touche plus que d’autres. Néanmoins, il est clair que tous ces auteurs ont brillement joué le jeu. Un grand bravo à Yvan pour avoir su porter ce projet et mes sincères remerciements aux éditions Belfond pour y avoir cru.

 éditions Belfond

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Yvan dit :

    Cet enthousiasme est… enthousiasmant ! Merci pour les auteurs qui ont fait un boulot formidable !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s