LE COLIS – Fitzek

Ce n’est pas le 1er roman que je lis de cet auteur allemand. Passager 23, m’avait quelque peu laissé sur ma faim. Mais avec Le Colis, Fitzek manipule comme rarement son lecteur. Le doute s’immisce à chaque chapitre. Oscillant entre deux périodes rapprochées, ce thriller psychologique fourmille de rebondissements. Mais je mets la charrue avant les bœufs.

Emma vit recluse. Elle a eu une enfance trouble partagée avec un ami imaginaire. Aujourd’hui, psychiatre, elle est seule chez elle, entourée de son mari, de Silvia son amie de toujours, et de Konrad, avocat et ancien un ami de son père. Recluse car à priori victime d’une agression et seule survivante parmi d’autres victimes d’un agresseur dénommé le coiffeur, dans une chambre d’hôtel qui n’existe pas.

Son quotidien est fait de crises d’angoisse et de dépression. Alors quand un colis pour un voisin qu’elle ne connaît pas, est livré par Salim le facteur, il lui faut affronter la réalité, l’inconnu.

Charge à nous de distinguer le réel du fictif. Fitzek nous manipule avec plaisir, il twiste sans arrêt.

Peu de personnages, mais tous sont comme des oignons, à chaque page, une nouvelle découverte qui bouleverse nos aprioris. Ils ont de l’épaisseur.

A mon sens, pour les lecteurs emballés par les thrillers psychologiques, Le Colis est un roman qui fait le job jusqu’à la dernière page. Il captive. Rien n’est tranquille. Un jeu de miroir s’installe. A nous dit voir clair, d’observer les moindres détails.

C’est prenant, cela perturbe, cela va vite. Et pour être franc, on y prend rapidement gout.

Editions L’archipel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s