APOCRYPHE – Manzor

le

Apocryphe : adjectif et nom masculin

Se dit d’un texte qui n’est pas authentique ; faux : Testament apocryphe.

Se dit de tout écrit qui, se présentant comme un livre inspiré de Dieu, ne fait pas partie du canon biblique juif ou chrétien.

C’est aussi le titre de ce roman noir historique à l’écriture cinématographique qui transporte le lecteur. Ce thriller biblique est audacieux. Il sait se faire glaçant par moment malgré la chaleur des décors et vertigineux par l’histoire et le culot de l’auteur.

Apocryphe est un voyage. Il nous ramène 2000 ans en arrière, en l’an 30 auprès du peuple juif, parmi les zélotes, les sicaires et les Nazôréens sous l’occupation romaine et sous le joug de sa fameuse Pax Romana.

Tous les personnages, fouillés, de cette fresque historique et religieuse passionnante sont en quête.  En quête de pardon pour les uns, de rédemption pour certains, de pouvoir pour les autres et en quête de réponse pour David de Nazareth. Fils de Yeshua, crucifié sept ans plus tôt sous les ordres de Ponce Pilate, il cherche les réponses aux questions qu’il se pose depuis toujours sur son père.

Parmi les personnages historiques, le lecteur trouve Pilate, Caligula, Judas, Pierre, Barabbas, Saül de Tarse, mais aussi des personnages bibliques comme Barabbas ou Joseph d’Arimathie.

J’ai été bluffé par le travail de René Manzor, tant la recherche m’a parue impressionnante.  Mélanger le réel des écrits portés par les apôtres avec l’imagination d’un écrivain, fait d’Apocryphe, un magnifique roman avec un gout d’authentique, une saveur particulière. J’ai eu un réel plaisir à suivre le trio composé de David fils de Yeshua et de Marimane de Magdala, Longinus ancien légionnaire converti qui a juré de protéger le jeune garçon et Farah jeune esclave affranchie. L’ambiance est d’un réalisme saisissant. Le lecteur est projeté en Judée, parcours les chemins de Damas et de Palestine.

Il y a dans ce roman, ce thriller particulier une vraie intelligence. Il est maîtrisé d’un bout à l’autre. L’intrigue et la scénarisation s’enchainent parfaitement. C’est vraiment le fruit d’un beau talent.

Editions Calmann Levy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s