CORRUPTION – Winslow

Avec Corruption Don Winslow signe à nouveau un roman fort.

Le pitch : Denny Malone 18 ans de service, respecté et craint. C’est le patron de la Task Force de Manhattan North. Son unité d’élite fait régner la loi dans les rues de New York. Mais pour combattre, les dealers, les trafiquants d’armes, il faut souvent user des mêmes coutumes. Rien n’est propre dans la ville qui brille. Tout se passe bien jusqu’au jour où, après une descente, Malone et ses hommes commettent leur 1ere erreur. Mettre la main des millions de dollars de drogue… Et la garder. Le FBI va alors lui coller aux basques pour le forcer à dénoncer ce système corrompu. Dans le deal, l n’y a pas que les avocats ou les politiciens, mais également ses frères d’armes, ses coéquipiers. Malone est à la fois une cible et un atout. Mais au fond de lui, il reste un flic.

Apres Cartel et La griffe du chien, il ne fait aucun doute du talent de Don Winslow pour embarquer le lecteur dans un récit qui sent la réalité à plein nez. Sa force d’écriture est toujours sans pareille. Il maîtrise plus que jamais son art.

C’est un roman fort. Je le pensais démarrer trop lentement. J’avais tort. Winslow vous emmène juste en profondeur, à la lisière de la déchirure pour mieux la saisir.

Manhattan nord. Pas forcément le lieu le plus touristique quand on est sur NYC, à part peut-être un gospel le dimanche matin. Pourtant c’est le quotidien de la Task Force de Manhattan. Cette fraternité se joue des règles pour dominer, maitriser les gangs, mais aussi tous ceux qui bénéficient des pots de vin, qui tirent bénéfice du système. Eux aussi en font partis. Sang, drogue, parole donnée, meurtre, dégringolade, vertu, vice, Malone nous fait passer toutes ses épreuves, lui fils de flic, frère de pompier mort le 9/11 a la fâcheuse tendance à prétendre à faire régner la loi. Sa loi.

Mais après lecture, ce que je retiens de Corruption, est l’histoire d’un roi assis sur un trône de sable, de coke. C’est un drame shakespearien où le héros est tiraillé entre le bien, le mal, et la famille, les ennemis, l’engagement, la responsabilité. Vaincre ou être asservi. C’est puissant. Décidément à ne pas louper.

Un grand merci à HarperCollins France pour leur confiance.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. C »est le prochain de ma Pal…Je crois que je vais l’adorer !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s