INCONTROLABLE – Patterson / Ellis

Aux pieds de Ben Casper, journaliste d’investigation et proprio de sa web gazette, Diana, sa meilleure amie. Par ailleurs, agente de la CIA. Seul hic, c’est en bas de son immeuble qu’elle est retrouvée. Elle n’avait aucune raison de se suicider.

Ben, ex-amoureux, dégote immédiatement le petit truc qui lui met la puce à l’oreille et qui le jette dans une enquête. Il sent qu’on a cherché à faire taire Diana et plus il gratte plus il met à jour les prémices d’un complot qui pourrait impliquer La Maison Blanche.

S’en suit une course-poursuite à la mode Patterson. Un chassé-croisé impliquant la Maison Blanche, les chinois, les russes, la CIA et la police locale de Washington. Au bout de la ligne un scandale sexuel ou bien quelque chose de plus dangereux. Toujours est-il que les impacts géopolitiques sont nombreux.

Ben n’a pas de temps et tellement de gens à ses trousses.

Bref, le rythme est soutenu. La lecture est facile et rapide. L’action prend même le pas sur le suspens. A mon gout cela manque de fond. Pourtant les détails fourmillent pour donner de la matière à cet exercice, le VTT de Ben, sa Triumph America 865, son Cessna. Patterson et son binôme lui ont même créés ses casseroles. Son amour de Diana et le suicide trouble de sa mère qui le hante toujours.

Ils y ont ajouté une belle dose de clins d’œil cinématographiques, pas forcément désagréables mais assez nombreux. Cela n’apporte pas grand-chose à Ben, mais cela confère un attachement du lecteur.

Incontrôlable, est à mon gout assez factice. Ce thriller me donne le sentiment d’être le fruit d’une machine rodée. Ça fait le job. C’est efficace et tient le pavé. La machine fonctionne à plein rendement. Les fidèles y trouveront ce qu’ils sont venus chercher. Action et vivacité. Les autres seront peut-être un poil déçus. Reste qu’ Incontrôlable offre un moment de dépaysement.

Editions de l’Archipel