ZAUNE – Oppel

Une partie de poker entre copains. La banlieue, Zaune, la belle et flamboyante rousse sortie de l’adolescence, y survit entre des parents absents, une petite sœur, Mirabelle et son frère Bernard, Nanar. Lui a replongé dans la drogue. Grand couillon, il a escamoté un 45, un kilo de dope et de jolies liasses de dollars à des plus méchants que lui. Aidée de deux animateurs de MJC, Zaune veut protéger son frère contre tous. Elle doit le retrouver avant deux cousins ignobles et Blanchard un flic.

Ça fleure bon le polar social des années 80. Le polar sans prétention qui absorbe toute lumière, le tout brossé en une peinture noire.

De la dope, du fric, des malfrats, tous les ingrédients d’une Série Noire classique dans une banlieue sombre que l’espoir a deserté. Zaune est une histoire dans un no man’s land. Un lieu de bordure. Un territoire au-delà du périphérique fait d’usines sans vie, de zonards. Il n’y a que ruine, l’avenir c’est une idée de riche.

Rares sont les résistants.

Zaune doit grandir vite si elle veut vivre. Si elle veut que Nanar vive.

Dans cette journée de dingue, journée de merde, Zaune, la belle rousse voit pousser un sens à sa vie. Elle se révèle combative. Avec deux malfrats et un flic à ses trousses, elle vit son avenir.

Zaune se parcourt à la vitesse d’une gifle. C’est une succession rapide d’événements qui fouette le lecteur. Une course poursuite expéditive, empressée, entre la banlieue, Chinatown avec un détour par la MJC de quartier.

Le style de Jean Hugues Oppel est abrupt. Son écriture est sèche. Elle est efficace. Nerveuse. Il va à l’essentiel. Pas de fioriture. Au milieu de la noirceur, une tendresse se divulgue chez son personnage, Zaune. Elle mange ce court polar. Elle fait une force de ses faiblesses. Combative, elle donne un sens à sa vie. On la malmène, elle se dévoile un espoir. On la maltraite, elle y voit l’occasion d’un avenir.

Cette réédition est une belle idée. Et il me donne envie de revoir Rue Barbare…

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je le note, ton article me donne carrément envie 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s